Etat présent des peintures murales qarakhanides de Samarkand

 

Cl. Yuri Karev.
Détail d’une peinture murale qarakanide de Samarkand

Conférence du 9 avril 2013

par Yury KAREV
UMR 8546, CNRS-ENS, Archéologies d’Orient et d’Occident et textes anciens (AOROC)

Nos connaissances très limitées de l’art figuratif monumental de l’époque pré-mongole (VIIIe-début XIIIe s.) dans les parties orientales du monde islamique (Nord-Est de l’Iran, Afghanistan et les ex-républiques de l’Asie Centrale soviétique) ont été considérablement enrichies depuis la découverte, en 2001, sur la terrasse inférieure de la citadelle de l’ancienne ville de Samarkand (site d’Afrasiab), d’une résidence princière décorée des peintures murales de remarquable qualité.

Les fouilles menées entre 2001-2004 dans le cadre des activités de la Mission archéologique Franco-Ouzbèke à Samarkand ont révélé plus de 700 fragments peints éparpillés sur le sol d’un grand pavillon carré (12x12m) détruit au début du XIIIe s.

Malgré l’état de conservation très lacunaire des peintures, le travail méticuleux de l’équipe des restauratrices de l’Institut d’archéologie à Samarkand a permis de mettre en évidence les éléments-clés d’un vaste projet artistique de la deuxième moitié du XIIe- début XIIIe s. Le pavillon principal de l’un des souverains de la dynastie turque des Qarakhanides, maîtres de la Transoxiane/Mawara’annahr à cette époque, fut décoré des peintures qui représentaient les divers aspects de la culture de la cour allant d’une scène du trône aux textes poétiques en persan. Ces images correspondent parfaitement à l’emplacement du bātiment dans la citadelle, – le siège du pouvoir à Samarkand.

Les derniers résultats du travail de restauration, l’étude des peintures dans leur contexte historique est culturel sont au cœur de notre présentation.

 

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.