Gherardo Gnoli

(6 décembre 1937 – 7 mars 2012)

Nous avons appris avec regret le décès du grand iranisant italien Gherardo Gnoli. Sémitisant (il avait publié les inscriptions hébraïques d’Afghanistan et des inscriptions d’Arabie du sud) et surtout iranisant, il était très connu pour ses travaux sur l’Avesta et Zoroastre. Il avait occupé d’importantes fonctions administratives. Il fut recteur (Président) de l’Istituto Universitario Orientale de Naples de 1970 à 1978 et président de l’Istituto Italiano per il Medio ed Estremo Oriente (IsMEO) de 1979 à son décès. Il avait aussi été un des fondateurs de la Societas Iranologica Europaea en 1983.

Ses travaux sur l’Avesta et la géographie historique de l’Iran ancien l’avaient tout naturellement amené à s’intéresser à l’Asie centrale. Président de l’IsMEO, il avait fortement aidé à l’ouverture ou à la poursuite de fouilles archéologiques au Népal, au Swat (Pakistan), en Afghanistan, au Turkmenistan et en Ouzbekistan. Nous l’avions élu membre honoraire de la SEECHAC en raison de ses qualités de savant et pour l’aide apportée par l’IsMEO, sous sa direction, à la connaissance du passé et des civilisations de l’Himalaya et de l’Asie centrale.

C’était un homme très attachant, un géant aussi bien par la carrure que par ses talents d’organisateur. Nous présentons toutes nos condoléances à nos collègues italiens. Son décès coïncide, hélas, avec la fermeture de facto de l’IsMEO, rebaptisé IsIAO il y a quelques années.

Gérard Fussman

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.