La grotte A de Tepe Shotor comme lieu de méditation, Afghanistan

Tepe Shotor

Mur du fond de la grotte A de Tepe Shotor. Afghanistan.
Cliché G.Fussman. Collège de France

Jeudi 19 avril

Conférence par Anna Maria Quagliotti, Professeur à l’Université de Naples.

Cette étude est dédiée à l’analyse des quatre « rencontres » de Siddhartha avec le vieillard, le malade, le mort et l’ascète qui, selon nous, serait une source possible d’inspiration pour certaines images de méditation comme dans la grotte A de Tepe Shotor en Afghanistan.

Du Gandhara à l’Asie Centrale, nous pensons que les images du futur Bouddha ascète, celles de la rencontre de Siddhartha avec le mort et celles des crānes et squelettes retrouvées dans ces régions sont intimement reliées. A ce propos, il est intéressant de remarquer qu’à  Toyuk (Turfan), sur la paroi droite de la grotte 20, on trouve l’image d’un moine qui contemple un cadavre tandis que sur le mur gauche de la même grotte, il y a des représentations de moines qui méditent sur les Terres Pures.

On montrera aussi que les images de moines méditant devant des cadavres ont survécu au cours des siècle comme par exemple dans une peinture thaï du XIXème siècle et dans une photo, prise avant 1906, de la collection Gerini, aujourd’hui donnée à l’Université de Naples l’Orientale.

On montrera aussi que les épisodes des quatre rencontres et un moine méditant sur un crāne sont réunis à Kyzyl (route Nord de la Soie) suggérant une relation entre les deux.

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.