L’Art des Buchen de la Vallée des Nuages au Spiti, Himalaya occidental


Buchen. © Pascal Dollfus
Buchen. © Pascal Dollfus

mardi 21 janvier 2020

«Pour le bien-être des hommes et l’épanouissement de la doctrine», l’art des Buchen de la Vallée des Nuages au Spiti, Himalaya occidental.

par Pascale Dollfus, Centre d’Études Himalayennes, CNRS. UPR 299.

Dans la Vallée des Nuages au Spiti, des hommes, qui se disent les disciples (Tib. bu-chen, lit. « grands fils ») du yogi tibétain Thangtong Gyalpo (1361-1485), perpétuent aujourd’hui encore l’art de leur maître, un religieux atypique auquel la tradition attribue l’invention des ponts en fer suspendus mais aussi celle du théātre. Maniant paradoxes, excès et rire, ils dispensent un enseignement profond mais accessible à tous, en se rendant de village en village pour raconter des histoires édifiantes. Qu’il s’agisse de lectures, de récitations accompagnées de peinture, ou de saynètes relevant plus de la pantomime que du théātre, les représentations des buchen se concluent généralement par un rituel d’exorcisme spectaculaire qui leur est spécifique, au cours duquel l’officiant principal brise à l’aide d’une pierre ronde et dense un long bloc de schiste, posé sur l’abdomen d’un acolyte allongé sur le dos, afin de tuer le démon qui s’y trouve enfermé.

CONFERENCE à 18h
dans le Grand Salon de la Maison de l’Asie, 22 avenue du Président Wilson, 75016 PARIS

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.