Le Décor de la tombe de Qianlong (r. 1736-1796). Un empereur mandchou et le bouddhisme tibétain

Décor de la tombe de Qianlong

Décor de la tombe de Qianlong

Mardi 30 janvier 2018 :

par Françoise Wang-Toutain, Directrice de l’Institute d’études tibétaines du Collège de France et Directrice de
recherche, CNRS.

L’ouverture en 1977 de la tombe de l’empereur mandchou Qianlong provoqua la stupéfaction des archéologues en révélant un programme ornemental extrêmement complexe dans lequel l’écrit, et plus précisément des inscriptions en tibétain et en lantsa, occupaient une place majeure à côté de dizaines de représentations bouddhiques. Les idées qui sous-tendent ce décor se sont avérées être la création et la protection d’un espace sacré destiné au déroulement du rituel funéraire bouddhique de tradition indo-tibétaine et, plus surprenant encore, à l’élaboration d’un « stupa » virtuel.

CONFERENCE à 18h

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.