L’urbanisme en Asie centrale à l’āge du Fer : nouvelles recherches

Burgut Kurgan ©J.Lhuillier
Burgut Kurgan ©J.Lhuillier.
 Ulug depe ©J.Lhuillier
Ulug depe ©J.Lhuillier.

27 septembre

par Johanna Lhuillier, Chargée de Recherche au CNRS.

 

Autour de 1500 av. J.-C., une rupture culturelle, économique et idéologique se produit en Asie centrale méridionale, conduisant à la disparition de la Civilisation de l’Oxus et au début de l’āge du Fer. Une des conséquences les plus impressionnantes est la radicale transformation du motif de peuplement, de petits villages remplaçant les grands sites proto-urbains. Alors que cette période n’a été que marginalement étudiée jusqu’à  récemment, les recherches menées actuellement par plusieurs équipes au Turkménistan (site d’Ulug-depe), en Ouzbékistan (sites de Dzharkutan et de Burgut-Kurgan) et en Afghanistan (sites de Bactres et de Cheshme-Shafa) permettent aujourd’hui de renouveler nos connaissances. À travers l’étude des vestiges architecturaux et des assemblages céramiques qui leur sont liés, cette présentation dressera un aperçu de l’évolution des dynamiques d’occupation territoriale de la fin de l’āge du Bronze à la période achéménide.

CONFERENCE à 18h

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.