Madame Egli Alexandre 1923-2013

Le vent des steppes a emporté Egli Alexandre au début de ce mois.

D’origine grecque, élevée à Alexandrie, diplômée de l’école nationale des langues orientales ainsi que de l’école du Louvre, c’est vers l’Asie qu’elle orientera ses recherches, initialement vers l’Asie Centrale.

Nommée chargée de mission au Musée Guimet, elle seconde Madeleine Hallade dans l’étude et le classement des objets provenant principalement de la mission Pelliot. A partir du début des années 1970, elle quitte le Musée Guimet et se tourne vers la Mongolie qui restera jusqu’à  la fin de sa vie le centre de ses recherches. Elle deviendra rapidement la très active secrétaire générale de l’Association culturelle France-Mongolie.

En 1970 elle fit paraitre dans les Etudes Mongoles, un article sur « Erdemi. Zuu, un monastère du XVIeme siècle en Mongolie »; cet article sera suivi d’autres textes sur l’architecture, notamment dans le catalogue de G.Beguin et Paola Mortari Vergana « Demeures des Hommes, sanctuaires des dieux: sources, développement et rayonnement de l’architecture tibétaine », Paris-Rome 1987.

Pour le catalogue de l’exposition des Trésors de Mongolie (Paris novembre 1993-mars 1994), elle publie « L’architecture religieuse en pays Khalka ».Outre de nombreux articles, elle fit de nombreuses conférences et traduisit en 2008 le livre de Borbone Pier Giorgio « Un ambassadeur du Khan Argun en Occident – Histoire de Mar Yahballaha III et de Rabban Sauma (1281 – 1317).

Excellente photographe, elle utilisa les clichés pris lors de ses voyages pour illustrer ses textes et conférences.

Mme Laure Feugère

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.