Nouvelles connaissances de la commanderie de Dunhuang sous les Han antérieurs (Chine, Gansu)

14.12.09.Dunhuang.Arnaud Bertrand

Mardi 28 octobre 2014 :

par Arnaud Bertrand Doctorant CRCAO/UMR 8155 Archéologue ENS/UMR 8546

Quelles connaissances avons-nous de Dunhuang avant l’implantation du Bouddhisme ? Carrefour des routes commerciales, Dunhuang et ses environs est un territoire qui est paradoxalement assez mal connu pour la période précédant les manuscrits de Mogao. Au tournant du second et du premier siècle avant notre ère, la région de Dunhuang (Chine, région du Gansu) sera occupée par les armées Xiongnu, puis conquis et occupé à son tour par les forces militaires de la dynastie antérieure des Han. En l’espace d’une vingtaine d’années, cette même région prend l’apparence d’une frontière occidentale avec l’Empire Chinois, ainsi qu’un moyen de communication principal pour les contrées occidentales. En parallèle, une telle voie d’accès se pourvoit de nouvelles défenses contre les menaces de l’Empire, repoussées autour de cette même région. La géographie locale est complètement réorganisée et Dunhuang prend alors la forme d’une commanderie militaire impériale avec ses districts. En quelques années, une forte migration de population, venant du centre de l’Empire, vient coloniser cette nouvelle région administrative : de nouveaux secteurs, jusqu’alors marécageux, prennent l’apparence de bourgs irrigués. Dunhuang devient une ville importante, représente la base militaire pour les contrées occidentales et son limes constitue la frontière occidentale de l’empire Han. Cette évolution s’effectue en l’espace de quelques dizaines années. Cette communication présentera de nouveaux aspects de la commanderie impériale de Dunhuang sous les Han antérieurs en s’appuyant sur des données historiques, épigraphiques et archéologiques inédites

CONFERENCE à 18h

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.