Pratiques funéraires, identités et structures sociales de la civilisation de l’Oxus

Mardi 25 mars 2014 :

Elise Luneau, post-doctorante, Institut Archéologique Allemand, Section Eurasie, Berlin

Occupant le sud de l’Asie centrale, à l’āge du Bronze (entre 2300 et 1500 avant n.è. environ), la civilisation de l’Oxus est une culture majeure du monde oriental ancien. Elle appartient aux sociétés à forte différenciation sociale qui se manifeste particulièrement dans les pratiques funéraires. Malgré certaines limites, l’étude de ces dernières, en particulier l’analyse de la répartition des biens funéraires, offre un fort potentiel pour interroger le statut des défunts, ainsi que pour appréhender les structures sociales de la civilisation de l’Oxus.

Une mise en scène funéraire de la division sociale et fonctionnelle de cette société peut être entrevue à travers la distribution différentielle des offrandes. Différentes catégories d’objets paraissent fonctionner comme des attributs de fonctions et de pouvoirs dans différents domaines de compétence. Parmi les diverses identités et activités sociales qui transparaissent, la distinction de genre est importante, mais pas uniquement. L’étude fournit ainsi des bases de discussion concernant certains aspects de l’organisation sociopolitique de la civilisation de l’Oxus.

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.