L’héritage de la royauté dans l’ancien royaume du Mustang, Népal par Charles RAMBLE

Jeudi 26 Janvier 2012

L’héritage de la royauté dans l’ancien royaume du Mustang, Népal
par Charles RAMBLE

Le Mustang, l’un des 75 districts népalais, correspond à un ancien royaume créé au 14ème siècle. Le fondateur de ce royaume, Amépal, était ministre d’une principauté voisine, Gungthang, envoyé par son roi avec la tāche d’administrer la région. Le pouvoir du royaume déclina après le 17ème siècle, à la suite de son annexion par Jumla et de la sécession de ses enclaves méridionales. Quand les troupes de Gorkha ont conquis Jumla à la fin du 18ème siècle, le Mustang n’a opposé aucune résistance et le roi a conservé son titre et ses privilèges après ‘l’unification’ du Népal. Le titre royal ne fut aboli qu’en 2009, après que le Népal cessa lui-même d’être un royaume. L’accent mis sur le roi du Mustang dans les écrits populaires sur la région ne met pas en valeur les nombreux aspects fascinants que la monarchie cache sous son aspect exotique. Un examen attentif des archives et de l’ethnographie des communautés du Mustang révèle combien les idées tibétaines sur l’ancienne monarchie sont profondément inscrites dans les représentations locales de l’histoire, les relations entre les petites chefferies et leurs sujets et, plus important encore, les cérémonies complexes de la démocratie locale.

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.